Day 19

slide_19_2087154a

Eloïse était sur un nuage. Elle avait enfin pu rencontrer et discuter avec celle qui occupait toutes ses pensées. Elle se nommait Ashley et elle faisait effectivement partie du club photo du lycée. Lorsqu’Eloïse l’avait vu près du terrain de foot, l’apprentie photographe prenait des clichés pour le journal du lycée car elle devait faire un reportage sur l’équipe de foot. D’ailleurs, elle était surprise de la voir sur le terrain à jouer avec les garçons. Eloïse avait quelque point commun avec elle : la musique jazz, les journées détente près d’un lac en été, les feux d’artifices et les sucreries. Elles passèrent la plupart du temps à manger tout ce qui était sucré et à tester les nouveaux bonbons.  Eloïse se sentait vivre auprès d’elle et elle était moins timide à lui parler. Puis un jour, n’écoutant que son cœur et les conseils avisés de son frère ainé, elle décida de lui faire part de ses sentiments.

 

– Ça passe ou ça casse, pensa-t-elle alors qu’il ne lui restait que quelques mètres à faire avant de la rejoindre.

 

Ashley ne l’entendit pas arrivée. Elle était dos à un arbre à prendre des clichés personnel. L’emplacement était connu de tous pour son coin calme et tranquille. Ceux qui y venaient, était là principalement pour flirter ou flâner quelques instants.  Il faisait froid ce-jour là mais toujours pas l’ombre d’un flocon de neige. Ashley portait son éternel manteau jaune poussin et avait attaché en un chignon ses cheveux roses dégageant ainsi sa nuque. Quelques mèches s’y échappaient n’enlevant en rien sa beauté. Eloïse se demanda si c’était le bon moment pour se déclarer. Elles venaient à peine de se rencontrer, il n’y a même pas quelques semaines qui se sont écroulées. Mais si elle ne le faisait pas, elle pourrait le regretter. Non, elle le regrettait presque.

 

– Ashley ?

 

La concernée se retourna brusquement, comme si elle attendait qu’elle l’appelait et la regarda avant de lui faire un large sourire.  Elle déposa son appareil photo puis se leva d’un bond et réduisit en quelques pas de courses les dernières distances qui les séparaient, puis lui sauta au cou.

 

– Enfin te voilà ! Cria-t-elle de joie en lui faisant des bisous sonores. Tu m’as manqué !

– On s’est vu ce matin, non ? répondit Eloïse un peu déboussolée comme à chaque fois qu’Ashley lui sauta au cou.

– Si, si. Mais j’ai pensé à toi toute la matinée. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça. Et toi, ça va ? Tu as passé un bon début de journée?

– Oui, ça va… Euh… Est-ce que c’est possible qu’on discute toutes les deux ?

– Bien sûr !

 

Ashley la lâcha et retourna s’asseoir contre l’arbre, Eloïse la suivit. Elle était toujours aussi hésitante.

 

– Eh bien, finit-elle par dire après s’être violemment motivé intérieurement, ça va te paraître bizarre mais depuis qu’on s’est rencontré, je n’ai cessé de pensé à toi moi aussi. Enfin, je veux dire…  je te vois plus qu’une amie.  J’admets que ça ne fait pas longtemps qu’on se connait et que s’est déplacé de ma part de te dire ça. Je sais qu’on n’est pas dans un conte de fée et que les coups de foudre du premier regard ne sont que des légendes et pourtant… J’ai eu ce coup de foudre du premier regard.  Je ne sais pas quoi dire,  ni faire en ta présence.  Je suis un peu intimidée. Tu es si belle à mes yeux. J’aime ton regard, ton sourire, tes fossettes toutes joufflues, ton rire. Enfin… Vraiment, j’adore tout chez toi. Ashley, je t’aime. Est-ce que tu accepterais de sortir avec moi ?

 

Eloïse se tut, craignant le pire. Ashley ne réagissait pas à ce qu’elle venait de lui dire. Elle n’avait aucune expression visible sur son visage.  Ni surprise, ni dégoût. Rien ne laissait transparaître ses pensées. Puis, sans aucune raison, elle se leva et regarda droit de devant elle. Elle fit quelques étirements et s’éclaircit la voix. Avec ses mains, elle créa un « haut-parleur », gonfla sa poitrine et cria de toutes ses forces :

 

– Je sors avec Eloïse O’Frey !!! Vous m’entendez ? Je suis sa petite amie et c’est le plus beau jour de ma vie !!

 

Eloïse fut abasourdie par ce qu’elle venait d’entendre. Ashley, venait d’accepter d’être sa petite amie à sa manière. Elle sauta de joie alors que certains élèves qui se trouvait non loin d’eux les félicitèrent ou les huèrent. Enfin, après toute cette agitation, elle se tourna vers Eloïse toute souriante.

 

– Bien sûr que j’accepte ! J’ai toujours voulu être ta petite amie. A vrai dire, avant même que je ne sache que tu ne sois une fille, j’étais déjà amoureuse du joueur numéro 16 de l’équipe de foot. Je ne te voyais que de dos ou de profil mais toujours de loin, je ne n’arrivais pas à te voir de plus près avec la foule et surtout tu n’enlevais jamais ton casque et puis, il faut dire que je n’osais pas m’approcher de toi « Éric ». C’est bien ton nom de joueur ?

– C’est cela. Mais…

– Hum ?

– Ça ne te gêne pas le fait que je sois une fille ?

– Non, pas du tout. J’ai déjà eu des expériences avec des filles. Bon, j’avoue que ce n’était jamais allé bien loin mais là, c’est officiel. On est ensemble.  Eloïse, toi et moi pour la vie.

 

Ashley s’approcha d’elle et lui saisit le visage. Leur regard se croisait, ne se lâchant plus. Et d’un geste rempli d’amour, leurs lèvres se touchèrent en un délicat et doux baiser.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Day 19

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s